A l'honneur ...



Bernard Clouet nous a quittés

Il était le dernier des "honnêtes hommes" au sens des Lumières, à être parmi nous : écrivain, peintre, philosophe, poète mais aussi scientifique... et charmeur. Il a rejoint Marguerite le 1er novembre 2019. Une étoile porte son nom dans le ciel mais une autre s´est éteinte sur terre.

 Pour en savoir plus, cliquez ici
 
  2019 (en cours)  
 
ecrivains Haute Marne
 • remise du prix annuel de l´AHME


Jean-Marc Delcroix a remporté cette année, le prix annuel de notre association. Très heureux, il fait une présentation de son oeuvre et exprime son plaisir dans un texte mêlé d´humour et de bons mots.



Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Cette année, c´est un recueil de nouvelles L´Entité qui a été récompensé : une compilation de récits courts écrits sur plusieurs années par l´écrivain.



Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Ce prix existe grâce à un jury bénévole qui choisit le lauréat en toute liberté et aussi grâce à l´aide de la Manufacture, imprimerie de Langres et la Maaf de Chaumont. Sur la photo, la Présidente de l´AHME reçoit les cinquante volumes destinés à Jean-Marc Delcroix, à l´imprimerie.



Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Le groupe "Les Poètes maintenant" de slam et poésie ont animé avec talent la cérémonie, en lisant des extraits de l´oeuvre primée mais aussi avec des textes personnels bienvenus et de circonstance; Jean-François Lamontre a préparé un poème hommage au lauréat.



Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Iram a écrit pour la circonstance un texte sur "Les Poètes maintenant".

Jean-François Lamontre a créé spécialement un texte sur les mots et la langue française.







Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Méluzine a choisi la lecture d´un extrait à la fois drôle et émouvant.













Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Annie Massy, dans son discours insiste sur l´importance dans la littérature contemporaine, des oeuvres des écrivains de l´AHME.

"L’originalité assumée de ce prix est aussi de récompenser une œuvre d’autoédition. Le but n’est pas d’en faire l’apologie : tout écrivain espère toujours au fonds de lui, croiser son âme sœur en littérature qui est un éditeur sérieux. Mais c’est un cercle extrêmement restreint pas rapport à l’immensité des créations individuelles. Il y a 15 jours, j’ai dit, à Metz au salon de la FALIGE, au représentant de la culture de la région, que nous étions 10 millions en France à s’adonner à l’autoédition. C’est peut-être un peu exagéré, j’aurais dû dire « entre 5 et 10 millions selon la définition que l’on donne à un livre » Mais l’idée reste la même : nous sommes très nombreux à vouloir écrire nos histoires et nos mémoires. La littérature contemporaine est là dans son étendue et sa diversité, dans ses choix qui se dessine comme la Fantasy après l’autofiction de la fin du siècle dernier. Certes il y a de tout dans l’autoédition : de l’achevé et de l’inachevé, de l’original et des clichés, de la bonne volonté et du génie. Mais de cette multitude et peut-être confusion nait devant nous, avec nous aussi, la littérature contemporaine qui sera la référence de demain.
J’ose le dire, nous sommes la Littérature qui avance et qui crée en dehors des contraintes. Libre et originale. Et le prix de l’AHME permet de faire émerger de la masse des auteurs et des œuvres qui méritent une meilleure attention.
Il n’y a pas d’opposition entre nous et le système éditorial traditionnel et nous occupons simplement une place qui ne l’intéresse pas. Ainsi, dégagée de toute obligation de rendement, l’AHME peut se permettre de récompenser l’écrivain jugé le plus intéressant et/ou agréable à lire. Et je suis très contente cette année de voir couronner un recueil de nouvelles qui comme la poésie, est un genre refusé quasiment systématiquement par les éditeurs mais qui a son public. "




Haut de pageHaut de page



Réactions d´anciens lauréats du prix de l´AHME :

L’autoédition peut être une fatalité, mais aussi un choix. Encore faut-il qu’il y ait une reconnaissance pour en apprécier la qualité. Les prix, dont celui de l’AHME, sont là pour ça. Bonne chance et félicitations à l’avance pour le prochain lauréat. ( Patrick Drouot, premier prix de l’AHME)
Me concernant « Deux remarques par rapport au prix de l’Ahme reçu en 2018, il m’a facilité l’ouverture des portes de salons notamment dans les Yvelines dont la participation est difficile à décrocher (Rambouillet Dourdan Club de Lecture LECLERC Triel sur Seine). Aux yeux des organisateurs, un prix est un gage de qualité, qualité dont les auteurs en auto édition ne sont pas forcément crédités au moment où l’on postule. La seconde remarque est sur l’acronyme AHME ; Systématiquement, il suscite interrogation explication donc intrigue en plus du bandeau rouge. C’est un atout incontestable pour engager la présentation du roman, de l’association et aussi de mon département préféré ». (Thierry Jaëglé, Prix 2018)




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Et pour couronner la fête, c´est aussi l´anniversaire de Roland Benoit, quatre-vingt-dix ans ! L´écriture maintient en éternelle jeunesse !

Cerise sur le gâteau de cette sympathique remise du prix annuel de l´AHME : Roland nous invite tous dans sa propriété ! Cette rencontre amicale s´est déroulée le 21 juillet: un délice!















Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Salon du livre de Metz


L´AHME fait partie de la FALIGE (Fédération des associations littéraires du Grand Est) et, à ce titre, ses écrivains sont invités à plusieurs salons en région.
Le 2 juin avait lieu le salon de Metz organisé par l´ADILL (Association des Illustrateurs et littéraire de Lorraine) et la FALIGE, dans le cadre magnifique de la Porte des Allemands.









Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Quarante auteurs, principalement auto-édités, de tout le Grand Est pouvaient proposer leurs livres de tous genres. La chaleur extérioeure était torride mais les grands salles voutées offraient une fraicheur bien agréable pour les écrivains comme pour le public.

Pas de foule compacte mais un flot de visiteurs et amateurs de littérature, continu sur la journée : de quoi passer de bons moments pour tous.







Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
C´est une bonne occasion de faire connaitre la culture et le patrimoine de Haute-Marne. Annie Massy fait une conférence sur la définition de la chanson, à travers des chansons de Bernard Dimey, poète parolier né à Nogent (Haute-Marne).






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
La rencontre avec les personnalités de la mairie de Metz et du Conseil régional est l´occasion de discussion et débats pour faire avancer la reconnaissance des auteurs. Annie Massy, Présidente de l´AHME présente au chargé de la culture de la région, l´importance des oeuvres auto-éditées et exprime le souhait de les voir présentées dans tous les salons du Grand Est et du stand régional au salon de Paris : un grand débat loin d´être clos.






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Remise des prix par l´association des Palmes académiques


Chaque année, l´AMOPA (Assocaition des Palmes académiques) organise un cpncours littéraire dans les écoles, collèges et lycées : "Défense et illustration de la langue française). les élèves écrivent un texte personnel sur un sujet donné. les meilleurs sont récompensés au plan départemental et même national pour les plus brillants. Cette année, le Président de l´AMOPA 52 a proposé à l´AHME un partenariat.






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Annie Massy, Présidente de l´AHME a donc eu l´honneur de présenter notre association, de féliciter les lauréats et les encourager à continuer dans la voie de l´écriture personnelle. Pour l´occasion, l´AHME a offert vingt-et-un recueil collectif sur le Grand Pardon 2018.

Quarante-deux lauréats (premiers et seconds) pour cent cinquante établissements scolaires participants : les lauréats peuvent être fiers de leurs prix (diplôme, chèques lire et livres)










Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
L´assistance des parents, professeurs et élèves était aussi nombreuse qu´attentive.

L´AHME est ravie de participer à des actions littéraires en milieu scolaire pour développer cjhez les élèves le gout de la lecture et de l´écriture.








Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • fêtes du terroir


L´AHME reçoit le meilleur accueil dans les manifestations locales. Ses membres peuvent présenter leurs livres et discuter avec leur public, en s´intégrant naturellement dans les "produits locaux" même si les inspirations sont très variées.

Les 11 et 12 mai, c´était à la Fleuristerie d´Orges, à l´occasion du "Randà Wallis", journée consacrée à la randonnée dans les sentiers du futur parc national en forêt de plaine.L´organisateur tient à la présence de livres, "si agréables à feuilleter après une bonne promenade, de quoi allier des plaisirs différents et tout aussi plaisants".

Le 18 mai et 22 juin, c´était à Joinville, cité renaissance superbe qui a mis en place cette année, des après-midi et soirées d "rencontre du terroir" mensuels, pour animer la cité. Le public apprécie et les écrivains aussi (photo : À Joinville en juin)




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Les "marchés de soirée" des "petites cités de caractère" offre un cadre privilégié pour présenter nos oeuvres et rencontrer nos lecteurs.
Le 20 juin nous étions représentés à Chateauvilllain. Le 3 aout, c´était à Bourmont. À chaque fois, nous sommes accueillis chaleureusement. les organisateurs apprécient une animation culturelle à côté des produits locaux gastronomiques. Nous apportons une touche particulière dont le public et les organisateurs nous remercient.
À chaque fois, nous rencontrons un public détendu, souriant, qui prend les temps de discuter avec les auteurs : ambiance au combien agréable !

( photo : le stand es écrivains de l´AHME à Bourmont)




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Chaque mois, Joinville cet été a organisé une manifestation sur la place de l´église avec des animations musicales. À chaque fois, les écrivains de l´AHME ont été accueillis avec sympathie. Une dizaine d´entre eux (par roulement, selon leurs opportunités) ont pu s´y rendre.

Une belle expérience à renouveler l´année prochaine.









Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Quai des Peceaux à Joinville


( Stand de l´AHME bien reconnaissable avec ses parasols et nappes, Dominique Edler au premier plan)

Joinville, c´est aussi un rendez-vous incontournable de l´AHME depuis les débuts de la manifestation festive du "quai des bouquinistes".
Les 6 et 7 juillet, notre place au milieu du quai était réservée, dans un lieu exceptionnel et sous le soleil.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Après la prestation toujours appréciée du public, du groupe de slam " Les Poètes maintenant", Jean-François Lamontre vient réciter ses poésies au stand de l´AHME, à côté de Frédéric Marcou. Les passants s´arrêtent volontiers : la poésie est un art vivant !



Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Poésie, toujours poésie... cette fois avec les illustrations de Philippe Brocard... rêveur sous le soleil...



Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Christian Moriat se met en scène pour présenter sa série des "Popaul" ; il n´oublie pas son passé d´acteur et de scénariste !






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Le quai des Peceaux, c´est aussi tout un weekend d´animations culturelles. Didier Martz est
particulièrement actif, notamment avec ses rencontres philosophiques toujours plébiscitées !






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Autre animation remarquable pour égayer la manifestation : le groupe en costume renaissance.

Bel accueil, environnement de charme, public sympathique et nombreux : c´est toujours un plaisir de participer au "Quai des Peceaux". Bravo à la ville de Joinville et à sa médiathèque et notamment à sa directrice, Isabelle Grel.






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Fête des Sorcières


Comme l´année passée, nous avions un stand au fort du Cognolot (ex.: "Vercingétorix") près de Chalindrey. Dans cet univers très festif, nous apportons une touche d´intellectualisme sans prétention.








Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Nous étions quatre à participer sur les deux jours : Aurélie Legros, Frédéric Marcou, Annie Massy et Iram.
Le public apprécie toujours notre présence et nous le montre avec sympathie... même si nos lecteurs sont parfois un peu bizarres... .






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
.... même franchement très très bizarres comme Cérumnos, le dieu celte mi homme mi cerf... mais il a de l´allure ! Annie et iram n´y sont pas insensibles !






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Les grands salons de fin d´année


Le "Livre sur la Place " de Nancy est un salon national, le plus grand après celui de Paris. Dominique Edler et Christian Moriat y étaient avec leur éditeur. Par contre, les organisateurs (et qu´ils en soient remerciés !) ont installé un stand pour les auteurs autoédités. Christian Krika y avait sa place ainsi qu´Annie Massy (Photo) ravie d´avoir la visite et la compagnie de Magali Grangetaud.
Magnifique salon où affluent des amateurs de littérature !




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • 17e Salon du livre de Chaumont


(photo : les écrivains venus le samedi)

C´est une tradition désormais pour nous et une façon de finir les salons de l´année en beauté. Cette fois-ci, nous étions très bien placés sous le chapiteau.

Pendant deux jours, les conférences de très haute qualité ont fait le plein de la salle et amené beaucoup de monde... et du beau monde : un public curieux, intéressé, sympathique qui a pris aussi le temps de venir nous voir.





Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Huit écrivains de l´AHME étaient présents.

Ce salon dont le thème était "l´appel de la nature", a été aussi la bonne occasion de présenter et vendre au profit de l´AHME, le recueil collectif sur la forêt Ce que se disent les Arbres : quarante-cinq livres vendus, succès inespéré !


(photo : les écrivains du dimanche)




Haut de pageHaut de page



 • Les livres de l´année


Signé Popaul de Christian Moriat
Dis mamie, c´est quoi la guerre réédition corrigée et enrichie de la version de 2002 par Annie Massy

L´Entité prix de l´AHME 2019, recueil de nouvelles de Jean-Marx Delcroix

Et mon Coeur de battre comme un joli Tambour" Chrisitan Moriat

Ce que se disent les Arbres : recueil collectif de nouvelles et poésies sur la forêt, écrit par les membres de l´AHME et participants aux ateliers d´écriture




Haut de pageHaut de page