A l'honneur ...



Claude et Roger PETITPIERRE

Enfin, après vingt-cinq ans d´un travail sérieux, acharné et minutieux, ils font éditer le magistral ouvrage de Haute-Marne au Coeur de l´Histoire : deux volumes de cinq cents pages pour faire découvrir les richesses trop souvent méconnues du lieu de ce département, de la préhistoire à nos jours.

 Pour en savoir plus sur cette oeuvre, cliquez ici
 
  2014 Salon du Livre et de la Culture  
 
ecrivains Haute Marne
 • Saint-Dizier 7 décembre 2014


Cette page a été montée par Annie Massy avec les photos de Philippe Savouret et Philippe Brocard

(Photo de gauche : l'affiche du salon créée par Jean-Marc Cambuzat et Marguerite Noret)

L'AHME a voulu organiser un salon culturel dans une ville où l'association a déjà une histoire. Dans les années 1990, en effet, elle organisait tous les deux ans un grand salon littéraire appelé le "Germinal du Livre" (pour plus de renseignements, voir notre historique dans la page de ce site "Qui sommes-nous ?")
Du fait de travaux importants en cours dans la ville, il a été difficile d'avoir une salle. Finalement, c'est la MJC Albert Schweitzer qui nous a accueillis. Elle était bien contente de gonfler le "C" de MJC et nous, de trouver une maison avec, nous l'espérions, beaucoup de jeunes. Le partenariat s'est donc mis en place tout naturellement et à la grande satisfaction, jamais démentie, des deux parties.

C'est ainsi qu'est née l'idée d'un salon du livre et de la culture. Le choix de la date pose toujours problème : ce fut finalement le 7 décembre.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Un partenariat sans faille


(Photo : les trois acteurs principaux de ce salon : Annie Massy, Présidente de l'AHME, Moussa Zidour Directeur de la MJC de Saint-Dizier, Bernard Clouet, vice-Président de l'AHME)

Des réunions régulières pendant l'année ont été nécessaires pour fixer les grands axes de ce salon. Plusieurs personnes y ont participé notamment les trois sur la photo mais aussi Hervé Ribert, Jean-Marc Cambuzat, Marguerite Noret...

Il a été décidé de faire un salon multiculturel avec non seulement des livres mais aussi de la musique, des expositions, du théâtre et un café philosophique. En ce qui concerne les auteurs, ceux de l'AHME ont bien volontiers invité ceux de la FALILOR (fédération de quinze associations littéraires de Lorraine, à laquelle l'AHME s'est inscrite).
Les artistes sont des précurseurs ! Nous avons déjà établi l'union de la Champagne et de la Lorraine en littérature !
Il y a donc eu vingt auteurs à proposer leurs oeuvres en dédicaces.





Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Quant aux expositions et animations, le carnet d'adresses de Bernard Clouet a été déterminant.

Margerite Noret a eu l'idée de faire venir la médiathèque de Bettancourt-La-Férée pour animer une séance de "bébés-lecteurs"

Annie Massy est allé chercher l'exposition "Haute-Marne, Terre d'écriture" réalisée il y a deux ans avec la médiathèque départementale de Haute-Marne : elle a impressionné les visiteurs et également Moussa Zidour, directeur de la MJC qui ... n'a pas voulu la rendre tout de suite après le salon.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne



Une bonne surprise : le sculpteur Richard Brouard, l'artiste qui a fait les "trophées" du festival Dimey de Nogent notamment, a offert à l'AHME un portrait du célèbre poète parolier sur fer. Cette oeuvre est destinée à être vendue au bénéfice de l'AHME.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne



La sculpture a été installée au centre des expositions




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne


Les représentants de la mairie de Saint-Dizier n'ont pu prendre la parole lors de l'inauguration puisqu'ils sont en période pré-électorale et en devoir de réserve. C'est donc Franck Raimbault, adjoint aux partenariats culturels et éducatifs de l'agglomération de communes qui a représenté toutes les catégories d'élus.
A gauche : la Présidente d ela MJC.

Qu'est-ce que nous sommes sérieux !




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne



... et très émus quand Jessica, une jeune fille engagée en service volontaire, slame un texte de sa composition sur "sa" MJC. Elle a été plus applaudie que les discours officiels !




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne


... bon ceci dit, il nous arrive aussi d'être moins sérieux, surtout quand Philippe Brocard s'installe devant l'instrument d'un groupe de jeunes musiciens de la MJC.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne


Sympa, la musique ! Au fond, avec une veste rouge : Anne-Marie Sido.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne



Ils savent mettre de l'ambiance, ces jeunes... remarquez, certains n'en demandent pas plus et ils ont bien raison !




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne



Autre plaisir du jour : le repas (préparé par la MJC et offert par l'AHME aux auteurs) qui est toujours une occasion privilégiée de se retrouver et de discuter.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne




Certains s'étaient d'ailleurs entraînés avant... avouons quand même que Bernard Clouet et Philippe Brocard n'étaient pas les seuls mais eux, ils n'ont pas évité le photographe.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne





Mais qu'en pense Geneviève Noirvache, notre doyenne ? Beaucoup de bien certainement, puisque nous sommes contents.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne





Bon, ceci dit, nous sommes là aussi pour présenter des auteurs, comme Anne-Marie Sido et des oeuvres






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne



Une belle photo de groupe : Bernard Clouet, Monique et Christian Cardot surpris par le photographe, Karin Dawo, Bernard Cazin, Hervé Ribert qui se cache, Anne-Marie Sido, debout, discute et tout à gauche, l'auteur qui est venu de plus loin, du Luxembourg.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne





Quand Philippe Savouret ne prend pas les autres en photo, il se fait lui-même mettre en carte ce qui l'amuse autant que cela le surprend. A côté de lui, Michèle Leclerc et devant lui, Richard Brouard, le sculpteur du portrait de Dimey sur fer.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne




Nous étions vingt, de style et de genres très différents, à représenter la littérature sous bien des facettes. La palme du stand le plus coloré revient à Christian Krika : normal, il présente de la littérature pour jeunes et nous arrivons à Noël !




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne






Essai, poésie, roman d'aventure, fantastique, autobiographie... Quelle profusion littéraire !




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne






Philippe Brocard marie poésie et photographie, deux arts tellement complémentaires, surtout avec son talent.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne






Annie Massy oublie son stand pour se promener et discuter....




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne




L'ASPM (association de la sauvegarde du patrimoine métallurgique) est là aussi







Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne




Hervé Ribert prend le temps de feuilleter son tout dernier recueil de nouvelles, sorti juste à temps pour le salon.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne




Un tiers des auteurs présents était venu de l'Est et du Nord comme Gérard Coppens, Président d'une association d'écrivains de Lorraine et organisateur d'un prix littéraire.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne



Vue d'ensemble des auteurs pendant le café philosophique de Didier Martz




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne





Une troupe locale a été invitée pour traduire sur scène les dialogues gentiment libertins et tout en finesse de Bernard Clouet mais c'était une gageure qu'elle a eu du mal à relever.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne





Le philosophe Didier Martz, par contre, a animé brillamment un café philosophique sur le thème : l'écriture a-t-elle encore un avenir ?
Les pistes de réflexion ont été multiples : des peintures des cavernes à la tablette ou liseuse numérique, internet, l'invention de l'imprimerie et les SMS... nous n'avons pas résolu le problème... heureusement peut-être ?




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne




Didier Martz a conclu ce café philosophique avec le pamphlet ironique de Voltaire : De l'Horrible Danger de la Lecture


Il a même conclu tout le salon, comme il se doit en France puisque, selon Beaumarchais tout s'y termine en chansons. Nous avons donc eu droit à des textes personnels accompagnés à la guitare. En vrai philosophe, il sait que tous les moyens sont bons pour faire passer un message... "sauf l'ennuyeux" (disait aussi Voltaire).




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne





Dernière vue sur la MJC de Saint-Dizier qui s'endort après un remarquable salon... dommage que le public n'a pas été plus nombreux : il y avait tant à voir et à partager !




Haut de pageHaut de page