A l'honneur ...



Claude et Roger PETITPIERRE

Enfin, après vingt-cinq ans d´un travail sérieux, acharné et minutieux, ils font éditer le magistral ouvrage de Haute-Marne au Coeur de l´Histoire : deux volumes de cinq cents pages pour faire découvrir les richesses trop souvent méconnues du lieu de ce département, de la préhistoire à nos jours.

 Pour en savoir plus sur cette oeuvre, cliquez ici
 
  CHANFRAULT Guy (1924-2005)  
 
ecrivains Haute Marne
 • Poète et homme politique


Le parcours de Guy Chanfrault est dense. Docteur en médecine, c´est surtout par son engagement politique qu´il fut connu. Conseiller municipal de sa ville natale de Saint-Dizier de 1959 à 1965, adjoint au maire de 1971 à 1984 puis maire de 1989 à 1995. Il sera également député de 1981 à 1993.

"Passant de l´autre côté de la maladie" comme il disait, c´est-à-dire retiré de sa vie professionnelle et politique, Guy Chanfrault a beaucoup écrit depuis 1999. A cette date, l´ancien élu a remporté le premier prix - pour sa première participation - du concours organisé par l´Association des Ecrivains de Haute-Marne : "Vous prendrez bien un vers". Adepte de la poésie, il ne pourra pas longtemps s´adonner à cette passion, la maladie l´ayant emporté en 2005.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Son oeuvre littéraire


Parfum d’Eternité

Nouveau et dernier recueil de poèmes de Guy Chanfrault. Près de 250 textes y sont regroupés entre humeurs, colères, sentiments, souvenirs et messages politiques.
A noter une série de textes en hommage à Bernard Dimey et un "Syracuse" revisité avec une plume glissant sur les paysages haut-marnais.

Ce recueil a été édité à Langres par Guéniot en 2003






Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
Les rappels du temps
Première publication de Guy Chanfrault.
Cent trente poèmes répartis en huit grands chapitres. Ce recueil de textes sur tout et sur tous oscille entre amertume, optimisme et nostalgie. C´est le regard d´un homme (alors âgé de 79 ans) à la riche histoire.

Ce recueil a été édité à Langres par Guéniot en 2003




Haut de pageHaut de page